top of page

ALERTE une proposition de l'itinérance d'Alise

Un spectacle pour l'espace public, sur le vieillissement de la femme.

Un classique.

Cela commence par de petites rides, la vue qui baisse, des dents en moins, la peau qui flotte, des cheveux sans volume, quelques oublis… Leurs regards sont moins présents, les « Madames » plus fréquents et la place assise nous est proposée... Vieillir est violent pour une femme et même cruelle là où notre société associe la féminité à la jeunesse ; Là où le compliment ultime est de dire à une femme qu’elle ne fait pas son âge !

Évidemment il est « convenu » que l’âge est dans la tête et effectivement je peux être ce corps culturel qui ne vieillit pas mais à 54 ans, mon corps hormonal est là et avec lui des signes physiques d’une « dégradation » qu’on aimerait bien appeler « transformation ». Cet âge n’est plus une question d’apparence comme à 40 ans, il ALERTE doucement ou violemment sur un quelque chose qui change et qui s’appelle le vieillissement.

Un jour, ou plutôt une nuit, j’ai été réveillée par une vague qui est partie de mes pieds et est remontée jusque dans mes joues : un flux rouge, une vapeur chaude, une onde d’énergie. Submergée par cette dynamique, cette joie brûlante, j’ai été tentée de crier mais j’ai souri… Ce n’était pas de la jouissance mais une bouffée de chaleur… Incroyable ALERTE d’un changement radical dans mon corps et ma vie !

La ménopause est un mot vulgaire, rempli d’images dégradantes... Vieillir est un mot qui fait peur toujours associé à la diminution ou à la perte et tout particulièrement au féminin : « La vieillesse faut ce la préparer ! »

Nous partons de ces constats. Nous continuons par des interviews de femmes de conditions différentes mais qui ont plus de 50 ans. Nous lisons... les américaines semblent plus avancée dans leur réflexion. Nous improvisons sur nos propres histoires: Valérie Tachon, comédienne et Claudia Flammin, danseuse. Nous tentons d'écrire des textes sur le sujet... et finalement nous sortons!

Dans la rue deux femmes, habillées de manière identique, se suivant, partent à la rencontre du badaud, à la rencontre de leur âge!

DSC07372.JPG
DSC07377.JPG
DSC07389.JPG
bottom of page